Organisations, risques & crises

controverses & alimentation

Les controverses alimentaires, nécessaire adaptation pour de nouvelles pratiques alimentaires ? Hermès Essentiel, CNRS Edition, 27-46

Dans cet article, j’aborde les conséquences des controverses alimentaires sur les stratégies de communication des organisations. Du rôle croissant des ONG et des lanceurs d’alertes dans l’émergence des controverses aux réponses communicationnelles des entreprises, l’article permet d’explorer le rapport complexe que notre société entretient avec l’alimentation, entre totem et tabou.

 

Pour une présentation de ce numéro dirigé par Gilles Fumey : L’alimentation demain.

les STRATEGIES D’INFLUENCES au CESE

Environnement et discours d’influence officiels. L’exemple du Comité économique et social européen. Hermès Essentiel, CNRS Edition, 31-46.

Le Comité économique et social européen (CESE) souffre aujourd’hui d’une crise de légitimité importante. Alors qu’il devait à l’origine faciliter les rapports entre les institutions européennes et la société civile, il semble se concentrer sur la défense d’intérêts privés et catégoriels. Dans ce texte, j’essaie d’analyser le travail de noyautage et d’influence menée par certains acteurs économiques et ses conséquences sur les travaux du CESE.

 

 

Pour une présentation de ce numéro dirigé par Thierry Libaert : Communication et Controverses.

COMMUNICATION SUR DES SUJETS SENSIBLES

La communication sur les sujets sensibles au prisme des sciences de l’information et de la communication. Communiquer, n°11, Éthique et relations publiques, 81-100. Avec Thierry Libaert.

Au travers de ce texte nous avons cherché, avec Thierry Libaert, à théoriser les principaux mécanismes de la communication sur les sujets sensibles tout en intégrant cette analyse dans les principaux champs de recherche des sciences de l’information et de la communication.

L’article est consultable sur le site de la revue, ici.

petite mythologie des risques

Dramaturgie du risque. Communication & Organisation, n°45, Risques mineurs, changements majeurs, 139-152. Avec Nicole D’Almeida

En analysant les manières de montrer, dire, identifier, inscrire et prévenir les risques, nous proposons avec Nicole D’Almeida une petite mythologie de certains risques. Au sein de la communication environnementale, nous identifions le registre communicationnel distinctif de la communication sur les risques. Ainsi, nous analysons précisément trois risques différents : le risque électrique puis le risque chimique et enfin, le « risque requin ».

L’article est consultable sur le site de la revue, ici.